En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Un art de vivre

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.yogaprana-roberti.com/data/fr-articles.xml

La pratique du yoga

Le yoga est un système complet qui considère l’homme sous ses aspects spirituel, intellectuel et corporel. Il se traduit par un état d’esprit et doit se concrétiser par un mode de vie ; il possède des effets indéniables sur la santé.

LA POSTURE ou Asana

Toute posture doit être prise et tenue sans effort. Dans les postures, on cherche à dépenser de moins en moins d’énergie. Le yogi doit donc être à l’écoute permanente de son corps.

Le corps doit pouvoir trouver sa bonne position. Les postures se préoccupent aussi du fonctionnement du système nerveux. Aucune pratique de yoga n’est exclusivement physique ; aucune n’est jamais non plus purement mentale. Toute pratique du yoga est par nature psychosomatique.

Une posture équilibrée, une respiration équilibrée, une sensation équilibrée deviennent équilibrantes.

Il n’est pas nécessaire d’avoir une souplesse extrême pour pratiquer correctement le yoga.

Le rythme et la régularité dominent dans le yoga, tant sur la plan de réalisation des asana, que sur les cycles du souffle. En effet, chaque geste doit s’accomplir avec lenteur et harmonie, en alternance avec des états d’immobilité, soit pour l’étape importante de la posture, soit pour le moment de relaxation qui prend place entre deux asana. Pour bien doser l’effort, il faut se placer sur le plan des sensations internes, (par exemple sentir l’étirement harmonieusement réparti) et non sur celui d’un résultat extérieur.

La posture est immobile, ferme et agréable.

LA RESPIRATION ou Prãnãyãma

Un cycle respiratoire comprend trois phases : inspiration-rétention du souffle-expiration. La phase immobile de la posture correspond à celle de suspension du souffle, ou pause, qui ne doit pas provoquer une rétention du souffle avec blocage physique important. La respiration doit demeurer parfaitement libre, silencieuse, nasale et naturelle. Si les postures sont exécutées correctement, le souffle se placera naturellement, là où il le faut. Ainsi, dans la phase importante de la posture, il y a immobilité du corps, du souffle et du mental.

En yoga, le prãnãyãma est un moyen de contrôler les vagues du mental « yoga citta vritti nirodhah ».

Vaut-il mieux pratiquer en groupe ?

Seul le lieu de pratique limite le nombre de participants. Le pratiquant constatera que le groupe est important, plus la concentration se fait aisément et que, bercé par le rythme des postures et du souffle, il obtient un grand apaisement. Cette union du groupe dans le silence intérieur représente aussi un aspect important de la pratique du yoga.


Date de création : 10/04/2019 - 17:03
Catégorie : -
Page lue 161 fois

Pour en savoir plus...

Cliquez ou appuyez sur l'image.

logo-ffhy.jpg

lien2.jpg

lien1.jpg

Vous êtes ici :   Accueil » Un art de vivre